Tendances 2020 : De belles promesses en perspectives

Après avoir réalisé un récap des technologies 2019, WebFabrick souhaite maintenant mettre en avant les tendances tech qui feront 2020 ! Selon nous, 3 secteurs vont être sur le devant de la scène : l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning, les calculateurs Quantiques ainsi que la 5G.

...
WebFabrick
Partager:

Après avoir réalisé un récap des technologies 2019, WebFabrick souhaite maintenant mettre en avant les tendances tech qui feront 2020 ! Selon nous, 3 secteurs vont être sur le devant de la scène : l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning, les calculateurs Quantiques ainsi que la 5G.

Intelligence Artificielle et Machine Learning : Attention à leur utilisation

Comme vient de le prouver très récemment la nouvelle licorne française Dataiku, l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning seront encore au rendez-vous en 2020. Cependant, il arrive très souvent qu’ils ne soient pas mentionnés à juste titre. Nous souhaitons donc sensibiliser les entreprises concernant leur utilisation.

« 40% des start-up européennes d'intelligence artificielle n'utilisent pas d'intelligence artificielle »

Ce chiffre parle de lui-même, on s’aperçoit très rapidement que beaucoup de start-ups sont dans le « bluff technologique » pour plusieurs raisons : attirer l’attention d’investisseurs, suivre l’élan politique global autour de ces technologies, prendre place dans cette compétition mondiale pour devenir le leader sur le marché ou encore par manque de clarté quand il s’agit de définir ces termes techniques.

Source

 

D’après plusieurs experts du milieu, et notamment Luc Julia, se présentant comme le “grand-père” de Siri d’Apple, l’IA aujourd’hui n’est que des mathématiques et statistiques. Avec le titre un peu provocateur de son livre, “l’intelligence artificielle n’existe pas”, Luc Julia attire l’attention pour expliquer que l’intelligence artificielle réelle est bien différente des méthodes de machine learning et deep learning utilisées aujourd’hui pour l’aide à la décision basée sur des statistiques.

Nous entendons souvent que l’intelligence artificielle va permettre de créer des robots qui vont par la suite nous prendre nos emplois. Pourquoi cette théorie reste peu probable ? 

Comme évoqué par Luc Julia, depuis plus de 200 ans, des technologies ont émergé et ont remplacé certains emplois, mais seulement ponctuellement. (comme par exemple le métier à tisser Jacquard des années 1800, ou encore l’utilisation de la force animale dans l’agriculture bien avant cela). En effet, ces emplois ponctuellement « volés » ont très rapidement été remplacés par des nouveaux métiers où l’Homme s’est adapté. Ainsi, des métiers qui demeurent aujourd’hui compliqués, répétitifs voire pénibles pourront probablement être réalisés par des robots mais ces métiers seront très certainement remplacés des métiers plus intéressant pour valoriser les gens.  Il est estimé qu’environ 85% des métiers de 2050 ne sont pas encore inventés aujourd’hui.

Source

Bruno Maisonnier, Fondateur de la start-up AnotherBrain parle même d’intelligence artificielle “mainstream” comme étant un mix de deep learning et de big data. Il revendique travailler sur de l’intelligence artificielle différente, se rapprochant bien plus de comment un humain traiterait les problèmes et non pas une classification d’objets dans des catégories par exemple.

Source

Nous pourrions dire qu’aujourd’hui, nous nous rapprochons plus d’hyper-automatisation que d’intelligence artificielle à proprement parler. En effet, tous les programmes répondent encore aujourd’hui à des instructions, et même si certaines de ces instructions poussent des programmes à avoir une sorte de liberté de développer quelque chose de non prévu au départ, le point de départ reste des instructions. 

Même s’il faut faire attention à l’utilisation de ces notions et technologies, il est cependant certain qu’elles vont continuer à se développer et à faire parler en 2020. L’Intelligence Artificielle et le Machine Learning pourront également être combinés au Cloud dans le but de développer l’automatisation d’un grand nombre de technologies.

Ordinateur Quantique

Dans l’ordinateur classique, les bits sont les unités les plus simples servant à effectuer des opérations calculatoires en binaire. Ces bits peuvent prendre la valeur 0 ou 1.

Dans un ordinateur quantique, il y a des Qubits, qui sont également l’unité la plus simple, mais d’information quantique cette fois. Un Qubit peut prendre une valeur à la fois 0 et 1 mais à des proportions différentes. Son état n’est donc pas binaire, il y a beaucoup plus de possibilités.

Les bits disponibles dans un ordinateur classique ne permettent de faire qu’un seul calcul à la fois. En revanche, il est possible de faire jusqu’à 2300 calculs avec 300 Qubits. Cela montre bien les possibilités de cette technologie.

        Parmi les conséquences de l’arrivée des ordinateurs quantiques, cela pourrait mettre à mal certains systèmes de sécurité actuels, il faudrait donc faire évoluer les techniques de cybersécurité. En effet, le grand nombre d’opérations calculatoires réalisables rend certaines attaques beaucoup plus rapides, et donc plausibles.

        Des calculs mettant en cause la factorisation de nombres, beaucoup utilisée en cryptographie, seraient également rendus très performants, grâce aux ordinateurs quantiques et pourraient bénéficier à de nombreuses applications (banques, paiements, satellites, sécurité, ...)

Les Qubits fonctionnent grâce au principe de superposition. Cet état est garanti si la température ne varie pas. Les calculateurs quantiques doivent en effet être maintenus à une température de -273 °C (zéro absolu). Cela a donc un coût important, d’autant plus que le prix des premiers ordinateurs quantiques construits n’a pas encore été révélé, mais sera difficilement abordable.

Source

Source

La 5G, disponible demain ou réel casse-tête ?

La 5G, c’est pour bientôt ! Tout le monde l’attend avec impatience mais son déploiement reste complexe. Même si plusieurs villes françaises devraient être enfin couvertes en 2020, la feuille de route ne cesse d’évoluer et le retard s’accumule.

Pour le nouveau commissaire européen Thierry Breton : "Il est indispensable que l'Europe soit de plus en plus maîtresse de son destin en matière de technologie clé, y compris la 5G et bientôt (…) la 6G" indique le nouveau commissaire, qui souligne qu'il fera "en sorte qu'on ne rate pas le chemin 6G" après les retards sur la 5G. « L'ancien patron d'Atos est notamment en charge du numérique avec un sujet majeur, celui du déploiement de la 5G, dans un contexte de fortes suspicions autour de l'opérateur chinois Huawei. »

Source

Cependant, même si la 5G va être d’actualité en cette année 2020, il existe plusieurs éléments qui peuvent venir contrer son essor. Tout d’abord, il est possible de rencontrer plusieurs problèmes liés aux ondes de plus en plus nombreuses. On se pose donc la question suivante : est-ce que le ultra haut débit pourrait être dangereux pour la santé ?

Selon un certain nombre de scientifiques, les ondes pourraient avoir des conséquences négatives sur nos organismes. Ces propos restent à nuancer car l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) annonce que les recherches effectuées n’ont pas réussi à prouver qu’il y avait une relation de cause à effet. Il n’y aurait donc aucune raison de s'inquiéter pour notre santé tant que les seuils d’exposition restent en dessous de ceux préconisés par la loi.

De plus, on constate encore malheureusement en France un réel problème de couverture sur la 4G. Comme on peut le constater sur la carte officielle « Carte de couverture du réseau 4G en France » présentée sur le site data.gouv, la couverture 4G est très loin d’être nationale. En effet, on peut voir une très grande majorité de jaune sur la carte, qui correspond à une couverture de 0%.

Source

Une chose est sûre, les outils développés chez WebFabrick sont parfaitement compatibles avec l'utilisation de la 3G, même si nous avons hâte de bénéficier des vitesses offertes par la 5G ! Vivement que tous les smartphones soient compatibles et que la 5G soit déployée sur tout le territoire.

...
WebFabrick
Partager:

Posts récents

Voici ce dont nous avons parlé récemment.